Pourquoi on n'utilise pas tout simplement des notes ?

Tout d'abord, le support d'un électeur pour un candidat n'est pas une grandeur physique mesurable. Quand on mesure une température, la différence entre 0°C et 1°C est exactement la même qu'entre 99°C et 100°C. Et c'est pour cette raison que l'on peut calculer des moyennes de température, etc.

Par contre, quelle est la différence entre le fait qu'un électeur attribue 4/10 à un candidat et un autre électeur 5/10 à ce même candidat ? Est-ce la même différence qu'entre le fait qu'un troisième électeur attribue 7/10 à ce candidat et un quatrième électeur 8/10 ? Tous ces chiffres n'ont aucun sens. On ne sait pas ce que chacun met derrière chaque note. Aucun calcul valide ne peut être effectué avec ces nombres. La moyenne de ce type de "notes" ne signifie rien. Les systèmes de vote qui utilisent ce type de "notes" sont très manipulables.

On ne peut pas faire la moyenne entre "passable" et "très bien"... et tant mieux ! Ça empêche de faire des choses qui n'auraient pas de sens.

En utilisant des mots compris de la même façon par tout le monde, on est certains que tous les électeurs seront d’accord sur la signification des mentions attribuées aux candidats. Par exemple "insuffisant" a le même sens pour tous les électeurs. Cette mention signifie "les qualités du candidat visé ne sont pas suffisantes pour qu'il puisse occuper le poste à pourvoir". Cela n'empêche pas que certains électeurs considèrent que tel candidat est "insuffisant" alors que d'autres le jugent "très bien" : c'est la raison même des élections. Mais lorsque deux électeurs disent d'un candidat qu'il est "insuffisant", qu'il s'agisse du même candidat ou non, ils expriment bien la même chose, même si c'est pour des raisons différentes.

Une décision collective à lancer ?

c'est parti !